Xenia Tchoumi

Entrepreneuse active dans le numérique, leadeuse d’opinion, oratrice publique

Xenia Tchoumi est une entrepreneuse active dans le numérique, une leadeuse d’opinion et une oratrice publique installée à Londres. Titulaire d’un diplôme en économie, cette authentique citoyenne du monde se considère comme une immigrante sans appartenance spécifique à un seul pays. Elle prône l’égalité des sexes et peut compter sur le soutien en ligne, large et loyal de plusieurs millions de personnes. L’influenceuse italo-suisse d’origine russe parle six langues (italien, russe, anglais, allemand, français et espagnol) et a refusé une offre de travail à temps plein dans une grande banque d’investissement pour développer ses activités en ligne et son magazine web. Xenia Tchoumi a travaillé pour et est l’ambassadrice numérique de nombreuses marques prestigieuses dans les segments mode et lifestyle. Elle a également conseillé des marques dans leur stratégie de marketing numérique. Elle a donné trois conférences TEDx motivantes et s’est exprimée aux Nations unies sur la manière dont l’accès à Internet peut stimuler les femmes entrepreneurs du monde entier. Elle est collaboratrice pigiste d’un magazine et prône l’appropriation individuelle du pouvoir.

BACK

2021

Influencer Marketing: bien plus que de publier des images

Après la pause, Mme Xenia Tchoumi est accueillie sur scène. Entrepreneuse active dans le numérique, elle souhaite dissiper le préjugé selon lequel les médias sociaux sont superficiels et simplistes. Pour réussir en tant qu'influenceur ou leader d’opinion, il faut avoir une stratégie et une idée des structures: «Dans le domaine des médias sociaux, les plateformes, les logarithmes changent constamment, il faut toujours être actuel». D'autant plus que, selon Mme Tchoumi, les entreprises ne comprennent pas le fonctionnement des médias sociaux. En même temps, souligne-t-elle, «nous avons besoin d'un syndicat pour les influenceurs». Selon elle, «beaucoup de jeunes influenceurs et leaders d'opinion ne savent pas comment négocier avec les entreprises.»

SEF.2021_Xenia Tchoumi_0SEF.2021_Xenia Tchoumi_1SEF.2021_Xenia Tchoumi_2SEF.2021_Xenia Tchoumi_3SEF.2021_Xenia Tchoumi_4