Programme

Le programme du SEF.2020 fixe les priorités suivantes:

Économie: La pandémie a mis l’économie suisse à l’arrêt. Dans le même temps, nous avons pu mesurer de manière dramatique les interdépendances à l’échelle mondiale. Les dépendances dans les chaînes d’approvisionnement et la philosophie du «just in time» deviennent soudain des enjeux politiques. Comment les dirigeants peuvent-ils tenir bon face à cette menace existentielle et développer des modèles économiques solides pour l’après-crise? La mondialisation a-t-elle fait son temps?

Technologie: La numérisation joue un rôle essentiel dans la situation actuelle. Les nouvelles technologies permettent aux gouvernements et aux ONG de suivre et de contenir la propagation du virus. L’industrie les utilise pour développer de nouveaux modes de travail, atteindre les clients et gérer les chaînes d’approvisionnement. La crise accélère-t-elle la transformation numérique de la société et fait-elle entrer ses modèles économiques dans des domaines jusqu’alors épargnés? Va-t-elle définitivement porter un coup fatal à l’argent liquide?

Politique: L’État devrait sortir renforcé de cette crise. La conséquence pourrait-elle être un nouvel interventionnisme de l’État? Quels seront les conséquences du coronavirus sur le fédéralisme? Le SEF.2020 sera également consacré aux effets de l’endettement de nombreuses entreprises suisses sur la politique, l’économie et la société. Comment pouvons-nous préserver la culture de la start-up et de l’innovation?