frende

BREAKOUT SESSIONS

Les Breakout Sessions Partenaires vivent du dialogue actif entre les participants et les intervenants. Bénéficiez des dernières connaissances, des évaluations personnelles d’experts et perfectionnez-vous de façon ciblée.

BS 1: Avant la percée: de l’automatisation à l’autonomie

BS 2: Purpose: Phénomène de mode ou vital?

BS 3: La voiture à l’ère de la mobilité électrique

BS 4: Design et expériences client uniques

BS 5: Repousser les limites – sortir des sentiers battus

BS 6: Data Driven Business: Créer de la plus-value avec les données

BS 7: Taux d’intérêt négatifs – Walking a (thin) line?

Avant la percée: de l’automatisation à l’autonomie

Breakout Session 1

L’intelligence artificielle est confrontée à la grande avancée: des systèmes automatisés aux systèmes autonomes de plus en plus autogérés et autodidactes. En fait, les systèmes autonomes vont fondamentalement changer la façon dont les gens travaillent, vivent et se déplacent. Cela présente des défis pour l’économie et l’ensemble de la société, mais ouvre également des opportunités inattendues. Où le développement technique nous mène-t-il? Comment pouvons-nous nous y préparer? Et comment utiliser cet énorme potentiel de manière judicieuse? Melanie Zeilinger, professeur à l’Institut des systèmes dynamiques et de la technologie de régulation de l’ETH Zurich, le Dr. Kim D. Listmann, responsable d’ABB Future Labs Suisse et le Dr. Christopher Ganz, vice-président du groupe ABB Future Labs, abordent ces questions lors de la séance en groupes réduits, à l’aide d’exemples concrets tirés de la recherche et la pratique.

(Langue: Allemand)

Avec:

Melanie Zeilinger a obtenu son diplôme d’ingénieur en cybernétique à l’Université de Stuttgart et son diplôme de doctorat avec distinctions en génie électrique à l’ETH Zurich. Elle était boursière postdoctorale à l’EPFL, boursière Marie Curie, et chercheuse postdoctorale au Max Planck Institute for Intelligent Systems en Allemagne et au département de génie électrique et d’informatique de l’Université de Californie à Berkeley. Plus tard, elle a été professeur à l’Université de Fribourg, avant de retourner à l’ETH en 2019, où elle dirige le groupe Intelligent Control Systems.

Dr. Kim D. Listmann dirige l’ABB Future Labs en Suisse. Lui et son équipe sont responsables du développement d’innovations radicales grâce à la recherche, au développement et à l’utilisation de nouvelles technologies, notamment l’IA industrielle. Il a participé à de nombreuses innovations primées depuis son arrivée chez ABB en 2011 (par exemple, YuMi, NiTemp) et a défini la stratégie technologique d’ABB en matière de technologie d’automatisation. Dans le passé, Kim Listmann a été chef de groupe et de département au sein du département de recherche d’ABB en Allemagne.

Dr. Christopher Ganz est responsable de la conception de solutions pour les futurs besoins des futurs clients d’ABB chez ABB Future Labs depuis 2019. Cela inclut les industries autonomes, ainsi que l’intelligence artificielle industrielle. Il travaille chez ABB depuis 1995 et a aidé à définir la stratégie numérique d’ABB. Au début, il était directeur de programme de recherche et chef de produit pour la technologie de contrôle des centrales électriques. En tant que responsable R & D des services de groupe, il a participé à des projets de recherche et de développement interdivisionnaires pour le service et la numérisation.



Purpose: Phénomène de mode ou vital?

Breakout Session 2

De plus en plus d’entreprises et d’organisations recherchent leur raison d’être intérieure, leur «purpose». Désormais, la réussite économique à elle seule ne suffit plus. «La seule responsabilité sociale de l’économie consiste à augmenter ses profits». Cette thèse, rédigée il y a plusieurs années par l’économiste Milton Friedman, ne sera probablement pas acceptée ouvertement par les dirigeants d’entreprise. Plutôt, un objectif plus élevé devrait maintenant être au centre de l’activité entrepreneuriale. Parce que le sujet a acquis une importance considérable chez les consommateurs, les employés et les investisseurs.

Les entreprises orientées vers le développement durable se définissent donc de plus en plus à travers un sens plus profond, recherchant, dans une certaine mesure, l’essence de leur droit d’exister. Vous n’y êtes pas encore? Enquoi la vision, le principe directeur et la Purpose diffèrent-ils? Pourquoi cette dernière est-elle devenue si importante? Vaut-il vraiment la peine que les entreprises investissent dans leur propre purpose et cela fait-il une grande différence si elles sont gérées par leur propriétaire ou par leur gestionnaire? Un sujet passionnant pour l’avenir – rejoignez-nous!

(Langue: Allemand)

Avec:

Sibylle Olbert-Bock dirige depuis 2007 le centre de compétences du leadership et de la gestion des ressources humaines de l’Université des sciences appliquées de Saint-Gall. Elle est également co-directrice du phare du «Développement d’entreprise durable». Ses recherches et enseignements sont axés sur les sujets du développement organisationnel et celui des employés, la pénurie de travailleurs qualifiés, ainsi que l’évolution du monde du travail.

Monika Walser dirige, depuis 2014, le département de fabrication de Sede AG, où elle est associée. Auparavant, elle travaillait en tant que PDG de FREITAG lab.ag et en tant que CCO et directrice générale adjointe d’ETRANS AG. Depuis janvier 2016, elle est également PDG et déléguée du conseil d’administration chez Ligno AG.

Amin Casutt est diplômé du SEF.NextGen Future Entrepreneur Camps. Le Maturand encourage de son propre chef diverses activités entrepreneuriales et politiques pendant son temps libre. Dans le cadre de ces projets, il poursuit des approches économiquement et écologiquement durables visant à préserver les ressources naturelles.

Severin Moser est PDG d’Allianz Suisse depuis 2014. Il a rejoint cette compagnie d’assurances en 2007 en tant que membre du comité de direction. En 2010, il a accédé à la présidence du directoire d’Allianz Suisse Société d’Assurances SA, puis dirigé la division d’assurance non-vie d’Allianz Deutschland jusqu’à fin 2013. Severin Moser a étudié les sciences économiques à l’Université de Saint- Gall.

Hans-Peter Nehmer est CCO d’Allianz Suisse depuis 2010. Auparavant, il exerçait la même fonction chez UPC/Cablecom et au sein du groupe Hotelplan. Il a également travaillé plus de 10 ans comme rédacteur et animateur pour une radio privée, ainsi qu’à la télévision suisse. En outre, depuis 2015, il préside le classement des rapports annuels suisses en tant que président du jury.




La voiture à l’ère de la mobilité électrique

Breakout Session 3

Volkswagen AG lance sa grande offensive électrique en 2020. La Volkswagen ID.3 est le premier véhicule 100% électrique qui repose sur la nouvelle «plateforme modulaire électrique» (MEB), un système modulaire également utilisé par d’autres marques de Volkswagen AG et des fabricants concurrents. Grâce aux effets d’échelle, le véhicule électrique conçu pour tous les jours est désormais accessible au grand public. Volkswagen AG présentera par ailleurs 70 nouveaux véhicules électriques au cours des prochaines années. Dans le même temps, la prochaine génération de voitures à essence et diesel de Volkswagen, dont le lancement est prévu pour 2026, sera aussi la dernière, selon les dires du responsable de la stratégie Michael Jost. Michael Jost, Head of Group Strategy Product and CSO Volkswagen Brand, donnera plus d’informations à ce sujet lors du SEF – Christopher Onder de l’EPF et Morten Hannesbo discuteront des conditions-cadres et des perspectives de réussite.

(Langue: Allemand)

Avec:

Michael Jost est responsable de la stratégie de Volkswagen depuis fin 2015. Il dirige et coordonne la nouvelle orientation de la marque principale du groupe qui englobe douze marques en tout, en particulier pour les questions d’avenir comme la mobilité électrique. L’ingénieur diplômé a démarré sa carrière chez Volkswagen en 2010. A la tête de la gestion des produits de ŠKODA, il a été responsable du repositionnement de la marque de 2010 à 2015.

Prof. Dr. Christopher H. Onder est professeur à l’Institut des systèmes dynamiques et des techniques de régulation, au Département de génie mécanique et des procédés de l’ETH Zurich. Il dirige le laboratoire des systèmes motorisés. Ses recherches portent sur la modélisation, la commande et l’optimisation des systèmes motorisés, ayant comme objectifs principaux la validation expérimentale et la coopération industrielle.

Morten Hannesbo travaille chez AMAG depuis 2007, d’abord en qualité de Managing Director d’AMAG Import et depuis 2009 comme CEO du groupe. Il peut se prévaloir d’une longue expérience auprès de divers constructeurs automobiles qu’il a acquise dans différentes fonctions et pays. Pour AMAG, la mobilité électrique est une opportunité qui signifie aussi que le groupe doit adapter son champ d’activité actuel.

Dino Graf a rejoint AMAG en 1989 et dirige aujourd’hui le domaine Group Communication et Responsibility du groupe AMAG. Il est par ailleurs président de l’organisme spécialisé e’mobile et membre du Comité d’Electrosuisse. Il a déjà animé différentes manifestations et a été orateur ou a participé à des tables rondes. Auparavant, il a travaillé dans le secteur de l’éducation.



Design et expériences client uniques

Breakout Session 4

Les entreprises qui veulent s’améliorer de jour en jour mettent les personnes au premier plan. Il s’agit de concevoir des expériences, de transformer la communication, de repenser les modèles économiques. L’innovation orientée vers les objectifs et le changement transformateur sont portés par la co-création à la vitesse d’une start-up, à l’échelle d’une entreprise. Suivant la devise «innover comme une start-up, évoluer comme une entreprise».

Combinant ces pratiques de conception centrées sur les personnes avec un sens aigu des affaires, les résultats parlent d’eux-mêmes. Cela est démontré de manière impressionnante par Migros, avec son expérience client intégrée. Son expérience de marque combine la valeur ajoutée du monde en ligne avec les activités hors ligne établies. Découvrez comment la marque suisse Love Brand reste numériquement pertinente et proche de ses clients.

(Langue: Allemand)



Repousser les limites – sortir des sentiers battus

Breakout Session 5

L’avenir appartient aux audacieux: libres-penseurs et précurseurs, ils assument des risques et explorent de nouvelles voies, contribuant ainsi à redonner à la Suisse sa réputation de pays des innovations. Lors de la Breakout Session, nous donnons la parole aux entrepreneurs courageux. Nous étudions à fond leur esprit de pionnier. Nous leur demandons comment ils réagissent face aux échecs et comment ils trouvent le bon équilibre entre structure et chaos. Et nous obtenons des informations qui nous aident à nous aventurer en terre inconnue. La Session est l’occasion d’examiner de manière concrète le sentiment de renouveau des entreprises sous toutes ses facettes. La discussion porte aussi bien sur la transformation de marchés existants que sur le développement de nouveaux modèles d’affaires. Les questions couvrent le domaine personnel et stratégique, allant de la technologie au management et leadership, en passant par les risques: qu’advient-il si le courage se transforme en arrogance? Quels risques guettent les décisions à la limite du possible? Comment éveiller la motivation et la créativité au sein d’une équipe? Les réponses à ces questions peuvent varier d’un secteur et d’une personne à l’autre, mais une chose est sûre: le succès de demain requiert de s’affranchir des limites du mode de pensée et d’action actuel.

(Langue: Allemand)

Avec:

Gerold Biner est CEO et pilote auprès d’Air Zermatt. Grâce à sa passion pour l’aviation, qui l’accompagne depuis sa jeunesse, il a permis à la compagnie d’hélicoptères d’entrer dans une nouvelle ère. Son livre «Fliegen um Leben und Tod» donne un aperçu de ses expériences professionnelles et humaines avec toujours la volonté de dépasser ses propres limites. C’est rien de le dire puisque Gerold Biner s’est installé dans le cockpit pour 4000 missions.

Marianne Wildi, la seule femme à la tête d’une banque suisse cotée en Bourse, dirige la Banque Hypothécaire de Lenzbourg depuis 2010. Avec son écosystème numérique basé sur le système bancaire central Finstar, la banque poursuit une stratégie de développement courageuse. Marianne Wildi s’engage également pour l’avenir de la place financière, notamment au sein du Comité d’economiesuisse et comme membre du CA de l’Association des banques régionales suisses et de l’Association suisse des banquiers.

Tobias Rein est le fondateur et l’ingénieur en chef de GetYourGuide. Avec une idée, qui a pris naissance à Pékin, Tobias Rein et ses quatre camarades de l’EPFZ ont révolutionné le marché du tourisme, générant déjà 30 millions de réservations – et acquérant 650 millions de dollars US de capital risque. L’une des rares «licornes» en Suisse, GetYourGuide prouve que la suissitude et le courage se complètent parfaitement.

Nik Hartmann anime la Breakout Session pour PwC.



Data Driven Business: Créer de la plus-value avec les données

Breakout Session 6

La 5G est bien plus qu’une simple vitesse: la nouvelle génération mobile est désormais une réalité. Avec l’expansion et l’introduction de la cinquième génération mobile, la numérisation a progressé et les bases de nouveaux modèles commerciaux innovants ont été jetées. A mesure que la numérisation progresse, les données deviennent de plus en plus importantes. Stocker, analyser, protéger et rendre les données utilisables: cela devient la valeur clé pour les entreprises suisses. Les activités axées sur les données sont le modèle de réussite de l’avenir. Un réseau rapide, fiable et efficace crée l’infrastructure nécessaire pour axer l’économie suisse sur les données.

En raison de l’importance croissante des données liées aux entreprises, la protection de ces données devient de plus en plus importante. Swisscom propose non seulement une infrastructure sécurisée pour leur transport, mais se concentre également sur la sécurité dans le développement des produits en appliquant les principes de la sécurité, dès la conception.

Bénéficiez de la précieuse expérience d’autres entreprises et découvrez les conditions préalables pour maîtriser la voie vers les activités basées sur les données.

(Langue: Allemand)

Avec:

Urs Schaeppi travaille pour Swisscom depuis 15 ans. Il est responsable de la division grands comptes depuis 2008 et de Swisscom (Suisse) SA depuis le début 2013. Le Conseil d’administration de Swisscom a élu Urs Schaeppi CEO de Swisscom (Suisse) SA au début de novembre 2013. Il est ingénieur diplômé de l’Ecole polytechnique fédérale (EPF) et diplômé en sciences économiques (HSG). Avant de rejoindre Swisscom, Urs Schaeppi a occupé différents postes de direction chez Iveco, Ascom AG et Papierfabrik Biberist.

Urs Lehner est responsable de Swisscom Business Customers et membre de la direction du groupe Swisscom depuis juillet 2017. L’ingénieur est diplômé en informatique FH et titulaire d’un Executive MBA HSG en génie commerciale.

Swisscom Business Customers est le principal fournisseur de solutions ICT pour les grandes, moyennes et petites entreprises basées en Suisse.

Tobias Müller est le courtier en connaissances de la radio et de la télévision suisses. Depuis 2011, il anime le magazine «Einstein», qui recueille les phénomènes et secrets de la vie quotidienne, et met la Suisse, en tant que lieu de recherche, sous le feu des projecteurs. Son domaine d’expertise est la transformation numérique, c’est pourquoi il a animé plusieurs programmes SRF spéciaux sur le sujet. Y compris les émissions «SRF Digitaltag», ou «SRF Mensch-Maschine».

 

Taux d’intérêt négatifs – Walking a (thin) line?

Breakout Session 7

Quelle est la prochaine étape de l’économie suisse? Après le boom de 2018, la croissance s’est fortement affaiblie. De plus, l’environnement des taux d’intérêt préoccupe les entrepreneurs. Cinq ans après l’introduction de taux d’intérêt négatifs par la BNS, rien n’indique un changement de cap. Bien au contraire, les banques centrales du monde entier revalorisent leur politique monétaire. Quel impact pour la Suisse?

Les entrepreneurs locaux doivent faire face à l’impact à long terme des taux d’intérêt négatifs sur l’économie. La politique de taux d’intérêt négatifs joue également un rôle déterminant pour les épargnants et les banques suisses: la question se pose de savoir si et dans quelle mesure la BNS réduira ses taux d’intérêt et pendant combien de temps cette politique se poursuivra. Les points critiques sont les évolutions erronées du marché immobilier et la charge pesant sur le système de pension suisse. Ce n’est pas le regard dans le rétroviseur qui inquiète, mais plutôt l’avenir: un équilibre fragile entre les prêteurs hypothécaires, les déposants, les banques et la BNS.

Discutez, entre autres, la question suivante avec Axel P. Lehmann, Isabelle Amschwand et Georges Kern: Cinq ans de politique de taux d’intérêt négatifs – quelle est la prochaine étape?

(Langue: Allemand)

Avec:

Axel P. Lehmann est président d’UBS Suisse depuis 2018. En 2016, il devient membre du directoire du Groupe UBS AG, et est nommé Group Chief Operating Officer du Groupe UBS AG. Il siège au conseil d’administration d’UBS Group AG, de 2009 à 2015. Auparavant, il a travaillé pendant presque 20 ans pour le Zurich Insurance Group, les 14 dernières années en tant que membre de la direction du groupe.

Isabelle Amschwand est présidente du conseil de fondation de la FCT Fondation Collective Trianon. Juriste, elle préside depuis 2014 la fondation collective crée en 1998 et active dans la prévoyance professionnelle, une branche de l’assurance sociale suisse. Entre 2013 et début 2019, elle a occupé le poste de CEO de Trianon SA, une entreprise spécialisée dans l’externalisation des processus métier des ressources humaines, y compris l’administration des fonds de pension. En 2019, elle a créé sa propre société, ASTIA SA.

Georges Kern est PDG de l’horloger suisse Breitling depuis 2017, dont il est également actionnaire. En 2000, il rejoint le groupe de produits de luxe Richemont et assume la direction d’IWC Schaffhausen deux ans plus tard. Il est ensuite passé au poste de chef de quart du groupe Richemont.

Reto Brennwald est journaliste indépendant, réalisateur et présentateur. En 2015, il fonde Talk&Film GmbH dédiée à la communication, la modération et la production de films. Auparavant, il a travaillé pour SRF pendant près de 18 ans, dernièrement en tant que réalisateur de documentaires. Il a présenté la «Rundschau» de 2000 à 2007 et l’émission politique «Arena» de 2008 à 2011.



BS 1

Avant la percée: de l’automatisation à l’autonomie

BS 2

Purpose: Phénomène de mode ou vital?

BS 3

La voiture à l’ère de la mobilité électrique

BS 4

Design et expériences client uniques

BS 5

Repousser les limites – sortir des sentiers battus

BS 6

Data Driven Business: Créer de la plus-value avec les données

BS 7

Taux d’intérêt négatifs – Walking a (thin) line?

BREAKOUT SESSIONS

Les Breakout Sessions Partenaires vivent du dialogue actif entre les participants et les intervenants. Bénéficiez des dernières connaissances, des évaluations personnelles d’experts et perfectionnez-vous de façon ciblée.