frende

BREAKOUT SESSIONS

Les Breakout Sessions Partenaires vivent du dialogue actif entre les participants et les intervenants. Bénéficiez des dernières connaissances, des évaluations personnelles d’experts et perfectionnez-vous de façon ciblée.

Afrique: des opportunités commerciales pour l’économie suisse?

L’Afrique est le continent de l’espoir. Grâce aux richesses de son sol et à sa population très jeune, ce continent pourrait être l’un des plus riches du monde. D’après les Nations unies, en 2050, un quart de la population mondiale vivra en Afrique. Le besoin d’investissements est énorme. Notre image de l’Afrique est cependant dominée par les réfugiés, la corruption et les crises. Les entreprises suisses ont-elles une chance de mettre le pied sur ce continent gigantesque? Quelles sont les perspectives économiques?

Tobias Becker, Head of Global Government Relations, ABB Ltd.
Tobias Becker est entré chez ABB en 1998. Il a d’abord été directeur Global Marketing & Sale pour le département Énergie, et est devenu Head of Corporate Strategy en 2007. Ensuite, depuis Shanghai, il a dirigé le département d’automatisation des processus pour l’Asie du Nord. Après 4 ans comme en tant que directeur des techniques de commande des unités commerciales globales, Becker a été nommé Director Africa en janvier 2015. À ce poste, il était chargé de développer les activités et la présence d’ABB en Afrique. Depuis le 1er janvier 2018 il a été nominé comme Head of Global Government Relations. Becker possède un double diplôme de l’Université de Darmstadt en électrotechnique et en sciences économiques.

Patrik Wülser, directeur de la rédaction à l’étranger pour Radio Suisse SRF
Patrik Wülser a été de 2011 à 2017 correspondant en Afrique pour Radio Suisse (SRF) à Nairobi (Kenya). Après avoir étudié la biologie, il a travaillé comme assistant de recherche à l’Université de Berne. Ensuite, il a débuté chez Radio Suisse en tant que journaliste à la rubrique nationale et en tant que correspondant au Palais fédéral. De 2007 à 2011, il a exercé les fonctions de conseiller au sein du cabinet du chef du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC). Aujourd’hui, il dirige la rédaction à l’étranger pour Radio Suisse (SRF).

Simon Leu , animateur et rédacteur à la SRF
Simon Leu, qui est actif en tant que journaliste radio depuis 2000, a été correspondant au parlement fédéral et animateur des émissions en prime time “HeuteMorgen” et “Info 3” à la SRF. Depuis 2011, il anime et produit l’émission documentaire “Rendez-vous” et il est maître de conférences à l’École Suisse des Journalistes MAZ et formateur à la SRF.



Formule E Zurich: le démarrage de l’e-mobilité

À l’occasion du premier événement de Formule E à Zurich les 9 et 10 juin, la Suisse lèvera pour la première fois l’interdiction des courses sur circuit depuis 60 ans, pour une nouvelle technologie de motorisation. Pour certains, le sport automobile est un spectacle, pour d’autres, c’est le champ d’essai de la production en série. Que représente la Formule E pour l’électromobilité? Spectacle, ou porte d’entrée? Si l’on en croit l’avis des constructeurs automobiles, l’électromobilité est notre futur. Mais des voix critiques s’élèvent également pour émettre des doutes, et affirmer avec conviction que le moteur à combustion a encore un fort potentiel. En effet, les véhicules électriques nécessitent la construction d’une infrastructure entièrement nouvelle et suffisamment d’électricité. Quelle serait l’infrastructure idéale et à quoi ressembleraient les nouveaux modèles commerciaux? Qui devra financer cela et quel rôle jouera l’État? À la veille de la première en Suisse, un groupe d’experts, dont Enrique Bañuelos,fondateur de la FIA, débat sur le sujet

Morten Hannesbo, CEO AMAG Group AG
Morten Hannesbo a intégré AMAG comme directeur général d’AMAG Import en 2007 et y exerce en qualité de CEO depuis 2009. Il s’est forgé une longue expérience auprès de plusieurs constructeurs automobiles, à différentes fonctions et dans divers pays. Pour AMAG, l’électromobilité est une opportunité, mais nécessite également l’adaptation des secteurs d’activité antérieurs et des défis qui y sont liés.

Christoph Lauterwasser, Christoph Lauterwasser, Directeur Allianz Zentrum für Technik AZT
Le Dr. Christoph Lauterwasser a étudié la physique à l’Université de Fribourg et à celle du Massachusetts, ainsi qu’à l’université de technologie de Munich. Depuis 2007, il dirige l’Allianz Zentrum für Technik AZT. L’AZT est le centre de compétences de l’assurance Allianz pour tout ce qui touche à la technique automobile, à la prévention des dommages et à la sécurité routière. On y cherche des réponses à toutes les questions liées à la mobilité.

Enrique Bañuelos, fondateur de la Formule E et homme d’affaires
En 2012, Enrique Bañuelos s’est vu confier, avec son entreprise QEV, l’organisation du Championnat du monde de Formule E par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). À partir de là, QEV s’est développée pour devenir un acteur spécialisé dans l’électromobilité reconnu dans le monde entier, également actif dans les trois domaines QEV Tech, QEV Institute et QEV EV Infrastructure, qui s’intéresse aux stations de recharge rapide.

Christine Maier, Modération
Christine Maier est une journaliste et modératrice active dans le monde entier. Depuis 1986, elle a travaillé pour différentes chaînes de télévision, en particulier pour la Télévision suisse, où elle a entre autres été responsable du talk-show «Club», qu’elle a animé pendant dix ans, et présentatrice du journal pour «10vor10». De novembre 2013 à mai 2016, elle a été rédactrice en chef du plus grand journal du dimanche suisse, «Sonntagsblick». En octobre 2016, Christine Maier a fondé la société Christine Maier Kommunikation GmbH. Elle conseille les PDG, les membres de conseils d’administration, les managers et les politiques sur les questions de communication et de présentation, et dirige des ateliers.





Mieux que le Bitcoin: la technologie blockchain à l’œuvre

Soyons honnêtes: tant de choses sont encore gérées et suivies sur papier ou manuellement dans des tableurs Excel. Avec la blockchain, la prochaine révolution est en marche ou, comme le formule le PDG d’IBM, Ginni Rometty: «La technologie blockchain sera aussi importante pour les transactions que l’est Internet pour les informations». La blockchain aide à numériser tout ce qui a une valeur et ainsi à échanger bien plus efficacement et avec plus de transparence au sein d’un réseau de partenaires commerciaux, et ce sans point de contrôle central. Cela entrouvre un énorme potentiel pour l’économie, des finances aux assurances en passant par la logistique, la sécurité alimentaire, la gestion ouverte etc. Au cours de la session, nous nous intéresserons à la façon dont la blockchain pourrait aider les entreprises suisses de différents secteurs à régler des transactions de manière plus efficace et plus sûre.

Christian Keller, président de la Direction, IBM Suisse
Président de la Direction d’IBM Suisse depuis janvier 2018, Christian Keller est également membre de l’équipe de direction internationale d’IBM et Président du conseil d’administration d’IBM Suisse. En 2017, il a officié en tant que General Manager pour les services financiers et plateformes métier au niveau européen. De 2014 à2017, il a exercé auprès d’IBM Allemagne les fonctions de Directeur, en charge de l’unité IBM Global Technology Services (GTS). Christian Keller est titulaire d’une maîtrise et d’un doctorat en sciences de l’économie de l’Université de Saint-Gall (HSG).

Oliver Gahr, Program Director, Client Innovation & Emerging Technology, IBM
Oliver Gahr exerce depuis 1998 chez IBM Allemagne et IMB Research & Development. Il se consacre aux technologies émergentes comme la blockchain, l’Internet des objets, l’industrie 4.0 et les solutions cognitives. Ses projets s’étendent des concepts et tests Early Adopter à l’utilisation productive de nouvelles technologies. Il est diplômé en technique de production et gestion de produit.

Raphael Gübelin, Président et membre du conseil d’administration, Gübelin
Depuis 2007, Raphael Gübelin a été actif au sein de la Maison Gübelin que sa famille a fondée en 1854. En 2011, il a repris les rênes de la société suisse que lui a passées son père, Thomas Gübelin. Depuis, il a ouvert de nouveaux laboratoires de gemmologie à Hong Kong (2010) et New York (2017), lancé l’Académie Gübelin (2013) et ouvert un salon privé à Hong Kong (2013). En 2015, il a lancé la joaillerie Gübelin et présenté la philosophie Deeply Inspired de la société. L’innovation, la transparence (certification d’origine), le numérique (e-boutique) et l’internationalisation font partie des principes qui le guident dans son action.

Karin Frei Animation
Journaliste et présentatrice, Karin Frei peut se prévaloir d’une longue carrière à la SRF. Après des débuts à la Radio DRS3, elle est passée à la DRS1 où elle a notamment animé l’émission “Persönlich” et produit l’émission de fond “Doppelpunkt”. Elle a ensuite rejoint la télévision où elle a dirigé et animé l’émission “Club” de la SRF pendant six ans. Elle a accompli ses études en ethnologie européenne, histoire sociale et économique et droit international à l’Université de Zurich, et travaille aujourd’hui pour la revue scientifique Einstein. Karin Frei vit avec sa fille à Zurich.



Au travail, génération Z!

Hello from the other side of the generation gap: Conformément au slogan du SEF 2018, ceux qui contribueront à la transformation numérique du monde du travail et qui devront lui donner vie prendront la parole au cours de la Breakout Session. Les lauréats du concours national «La science appelle les jeunes» présenteront leurs points de vue sur les tensions entre l’homme et la machine. Les échanges avec eux ouvrent de nouvelles perspectives sur les écosystèmes numériques de demain.

Julie Fitzgerald, Membre du Management Board de PwC Suisse et de la Leadership Team internationale de PwC



Participants sélectionnés de «La science appelle les jeunes»

Julian Thorner, Modérateur SRF



Hello from the other side – nǐ hǎo from China!

Aucun pays n’est aussi avancé que la Chine en ce qui concerne la numérisation. La force d’innovation chinoise est immense. Le smartphone a remplacé le portemonnaie, en Chine. Hangzhou sera bientôt la première ville au monde sans argent liquide. Yinchuan est pionnière dans le domaine des Smart City et le bike sharing est omniprésent dans l’ensemble du pays. Le site marchand Alibaba gère aujourd’hui plus de marchandises qu’Amazon et Ebay réunis, et chaque jour, 12 000 startups sont créées dans le pays. Pour découvrir de nouvelles tendances, il faut jeter un œil du côté de l’Asie.

Outre son antenne aux États-Unis, Swisscom a ouvert en 2018 une antenne à Shanghai, afin de se rapprocher des tendances innovantes actuelles. Naturellement, tout ce qui fonctionne en Chine ne peut pas s’appliquer à la Suisse. Cela vaut cependant la peine de garder les yeux ouverts, de s’inspirer de la force d’innovation chinoise et de décider des tendances pertinentes également pour les entreprises européennes. Avec Yanqing Wyrsch, directrice de l’antenne de Swisscom en Chine, et Urs Lehner, directeur de Swisscom Enterprise Customers, nous nous pencherons sur les tendances actuelles en termes de numérisation en Chine. Quels courants ne devons-nous en aucun cas ignorer? Que pouvons-nous apprendre de la force d’innovation chinoise? Ils discuteront ensemble de ces questions.

Urs Lehner, membre du conseil d’administration et directeur de Swisscom Enterprise Customers
Urs Lehner est membre du conseil d’administration et directeur de Swisscom Enterprise Customers, le département grands comptes de Swisscom. Outre son corps de métier traditionnel, Enterprise Customers propose de nouvelles solutions numériques comme le cloud, la numérisation des processus commerciaux ou l’intelligence artificielle, et accompagne les entreprises dans leur transformation numérique.

Yanqing Wyrsch, directrice de Swisscom Outpost Chine
Yanqing Wyrsch dirige l’antenne de Swisscom en Chine, à Shanghai. Elle visite les startups, explore les nouvelles tendances en matière de technologies et de consommation, entretient les contacts avec les autorités locales et accompagne et encadre les visiteurs suisses au cours de leurs voyages commerciaux en Chine. Elle sert de médiateur interculturel et traduit les messages entre les lignes, typiques pour la Chine.

Manuela Staub, co-directrice du département Campaigning & Consulting chez Swisscom
Manuela Staub est co-directrice du département Campaigning & Consulting au sein de la communication institutionnelle de Swisscom. Cette animatrice expérimentée est économiste d’entreprise HES et possède un Executive Master of Science in Communications Management.



Disruption ou évolution? Pourquoi les entreprises qui réussissent se réinventent constamment

Numérisation, Industrie 4.0, blockchain: les journaux en sont remplis, et on pourrait croire que nous vivrons tous dès demain dans le Cloud. Nous parlons avec des entrepreneurs qui innovent du point de vue numérique. À propos de la blockchain et des raisons qui en font une technologie d’avenir, en particulier pour les petites et moyennes entreprises suisses. Comment les entreprises suisses parviennent toujours à écarter les obstacles et à ressortir plus fortes des crises?

Axel P. Lehmann, président d’UBS Switzerland et membre de la direction du groupe UBS

Hans Hess, président de Swissmem et vice-président d’economiesuisse
Hans Hess est un ancien CEO qui propose aujourd’hui des conseils en gestion aux entreprises industrielles suisses. Depuis 2010, il préside Swissmem, la plus grande association suisse d’entreprises de l’industrie, et est vice-président de l’association économique economiesuisse. «La capacité de toujours se réinventer est ce qui fait le succès des PME suisses et qui les aide à revenir plus fortes après avoir subi des revers comme le choc du franc.»

Marco Arrigoni, CEO de Biella-Neher Holding AG

Tamara Sedmak, modération
Tamara Sedmak est une journaliste et animatrice d’événements et de télévision célèbre en Suisse, en Allemagne et aux États-Unis. Elle parle couramment six langues et détient un Master de l’Université de Zurich en sciences de la communication, gestion d’entreprise et neuropsychologie.



BS 1

Afrique: des opportunités commerciales pour l’économie suisse?

BS 2

Formule E Zurich: le démarrage de l’e-mobilité

BS 3

Mieux que le Bitcoin: la technologie blockchain à l’œuvre

BS 4

Au travail, génération Z!

BS 5

Hello from the other side – nǐ hǎo from China!

BS 6

Disruption ou évolution? Pourquoi les entreprises qui réussissent se réinventent constamment

BREAKOUT SESSIONS

Les Breakout Sessions Partenaires vivent du dialogue actif entre les participants et les intervenants. Bénéficiez des dernières connaissances, des évaluations personnelles d’experts et perfectionnez-vous de façon ciblée.